Vous êtes ici : Accueil Conférences Conférences à Amiens
conf mai 2016

La haine n'est pas toujours au rendez-vous du crime.

MERCREDI 11 MAI

20h45

Salle Lucie Aubrac

Espace Dewailly

Amiens

 

José Rambeau

psychanalyste, membre de l'ECF

 
La haine n’est pas toujours au rendez-vous du crime.
 
 « La clinique en milieu carcéral permet de distinguer les variétés de l’acte criminel et de 
distinguer dans la commission du crime ce qui relève de la haine voire de l’hainamoration 
comme nous l’a enseigné Jacques Lacan de ce qui relève du champ de la violence. 
Cette clinique singulière permet aussi de distinguer à côté de la figure du criminel celle plus 
masquée de la figure dite « pousse au crime » qui échappe la plupart du temps aux rets de la justice. 
A partir de vignettes cliniques nous tenterons de distinguer le crime d’amour, le crime haineux,
le crime dit gratuit mais aussi le crime freudien par sentiment de culpabilité
et nous questionnerons : y aurait -il un crime lacanien à l’aune du freudien ? »
 
 
 
Francois Rouan Amiens 29 MARS

"Il n'y a pas de rapport" - Hommage à Jacques Lacan avec François Rouan

Un événement inédit à la MCA d'Amiens !

Un hommage à Jacques Lacan sous la forme d'une vidéo intitulée:

"Il n'y a pas de rapport" réalisée par l'artiste François Rouan.

A la suite de la projection de son oeuvre nous pourrons discuter avec l'artiste ! 

MARDI 29 MARS à 19h au Cinéma Orson Welles !...

Conversation avec Patricia Wartelle, Jean-Philippe Parchliniak, psychanalystes et Philippe Bera,

éditeur de la Revue "Objet", membres de l'Ecole de la Cause Freudienne.

Télécharger l'affiche

Voir l'événement sur le site de la MCA

Visiter le site de François Rouan, ses expositions en cours, l'annonce de notre rencontre

conference23 03

De la haine des femmes - Approche logique et clinique

Cycle de Conférences :

Symptômes et lien social - Clinique de la haine

Mercredi 23 Mars à 20h45, nous aurons le plaisir d'entendre : 

Claude Parchliniak, psychanalyste, membre de l'ECF

sous le titre : De la haine des femmes - Approche logique et clinique - 

« Ce qui de plus fameux dans l’histoire est resté des femmes, c’est à proprement parler ce qu’on peut en dire d’infâmant » comme si de la dire femme était déjà la diffamer. 

Quelle est la racine de cette haine de la féminité, au fondement de toute haine ? Quel réel est en jeu ?

Le cortège de ses expressions, qu’elles soient ultraviolentes ou sournoises, est interminable, perpétuel et universel : dissimulation du corps des femmes sous d’informes uniformes (burqa), leur utilisation comme champ de bataille (le viol comme arme de guerre), leur réduction à la fonction de reproduction (toutes mères, la manif pour tous), la disparition de leur image de la vie urbaine et moderne (Ikea, Starbucks), l’interdiction de leur accès à la culture, les inégalités et violences du quotidien. 

Pourquoi ces déploiements de haine sinon pour réduire et mettre au pas celles qui ne peuvent se saisir qu’une par une ? N’est-ce pas impossible, pourtant, de faire disparaître cette moitié de l’humanité sous le règne du tout pour tous tel que Freud l’a articulé ? A l’aide de références tant cliniques que théoriques, cette conférence sera l’occasion de mettre la question au travail.

 Télécharger l'affiche

Voir l'affiche