Un lien qui sépare

« L’homme naît dans le langage exactement comme il naît au monde » dit Lacan.
Une question se pose alors : Quelle est la nature de cette similitude ? Si la naissance suppose une séparation d’avec un corps cela ne suffit pas. Une autre séparation semble donc envisageable pour qu’un sujet advienne dans le langage. Cette dimension de la séparation, qui touche l’être parlant dès l’origine, est aussi ce qui permet d’advenir et c’est entrer dans le lien social. Mais cela suppose aussi qu’une expérience subjective, singulière, se déplie dans le langage et la parole pour permettre ce franchissement, « pour que l’enfant puisse commencer à élaborer sa question et sa réponse qui fasse lien social à sa mesure. »
Un lien qui sépare

Infos complémentaires