Colloque 2017 - Argument

Notre Colloque portera sur la tension qui existe entre le contrôle des corps et l’asservissement de la parole. Cela s’impose dans nos vies, dans nos pratiques, dans nos institutions. La subversion opérée par la psychanalyse d’orientation lacanienne consiste à prendre en compte le sujet en tant que corps parlant. Au vingt et unième siècle, le corps de l’homme lui appartient-il encore ? Cette question insiste aujourd’hui. La gouvernance des corps associée à une tendance croissante de gestion par le chiffre met à jour de façon criante que quelque chose d’étrange, d’étranger échappe. Que tient-on à normativer, chiffrer, classer, évaluer ? Peut-on y résister ?